Petite présentation (par Cécile V.)


Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Cécile

Verba volant. Scripta manent.


Nombre total de pages vues

jeudi 26 février 2015

Mille-Failles - Petites recettes pour se sentir dans son assiette de François Carré



Mille-Failles - Petites recettes pour se sentir dans son assiette
François Carré
Editions Denoël

240 Pages
Parution : 05.02.2015

Quatrième de couverture

François Carré rassemble de courtes chroniques humoristiques autour du thème de la gastronomie pour mieux aborder celui des rapports sociaux. Son pastiche culinaire est un moyen savoureux d'aborder notre difficile relation aux autres et d'épingler les codes rigides qui régissent nos modes de vie. Face au constat accablant du narcissisme et de l'animosité généralisée, l'auteur propose des «recettes» rafraîchissantes permettant de mieux vivre. 

Caustiques et pleines de vérité sur le monde, à la façon d'un Stéphane de Groodt ou d'un Philippe Delerm, ces petites chroniques douces-amères sur les tracas du quotidien sont autant de pistes pour inciter à une plus exacte connaissance de soi-même et d'autrui.



Je remercie dans un premier temps Célia et les éditions Denoël pour la découverte de ce livre et de cet auteur plutôt atypique.

Ce livre rassemble de courtes chroniques en utilisant un vocabulaire culinaire afin de soulever et d'analyser les problèmes  sociaux.

Je ne saurai dire si j'ai aimé ce livre ou non. Si la couverture et la synopsis de cet ouvrage m'ont tout de suite attirés, le style de l'auteur m'a malheureusement désorienté  et ne m'a pas réellement emballé même si je tiens à souligner les qualités rédactionnelles indéniables de François Carré. Pour lire ce livre, il faut surtout un maximum de concentration et ne pas perdre le fil de départ, sans compter les retours en arrière sur certaines "recettes-analyses" que l'auteur nous demande de nous remémorer, situation que j'ai été franchement incapable de faire dans la mesure où j'ai eu énormément de mal à savoir où l'auteur souhaitait parfois en venir.

L'auteur a tout de même de grandes capacités dans le maniement de la langue française et n'hésite pas à la modeler et à s'amuser avec.

Les illustrations réalisées par Stanislas Zygart sont tout simplement sublimes, car en plus de la photo en couverture, le livre est également illustré de photographies tout aussi décalées que le texte, mais gourmandes et drôles .

Ce livre sort des sentiers battus et les lecteurs appréciant l'originalité et l'humour  métaphorique et sarcastique de François Carré, cet ouvrage fera des heureux.

Note : 6/10

Et si vous souhaitez vous procurer "Mille-Failles - Petites recettes pour se sentir dans son assiette" de François Carré , le lien est le suivant : http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Romans-francais/Mille-failles

lundi 23 février 2015

En plein cœur d'Alain Rogard


En plein cœur
Alain Rogard
Editions Mélibée
66 pages

Parution : 01.2015
Genre : Roman
Quatrième de couverture

Adam Rebecca est toxicomane et agrégé de Philosophie. Il ne peut se passer de cocaïne. Son père, Julien, qui est chrétien, prie pour lui intensément, mais ses prières restent vaines.

Adam est irréductiblement athée et ne croit pas en la résurrection de Jésus-Christ. En couple, mais ne pouvant pas avoir d'enfant, il adopte une petite fille. Le bonheur ne dure qu'un temps, car la drogue le maintient en esclavage.

Dans quelle angoisse finira-t-il son existence? 


Un énorme merci à Julien et aux éditions Mélibée pour la découverte de ce nouveau roman En plein de cœur d'Alain Rogard.

Dans cet ouvrage, non seulement nous sommes sensibles à l'histoire de l'ensemble des protagonistes, mais c'est surtout une belle leçon de vie et une approche au plus près des religions que nous sommes amenés à découvrir. Les croyances sont au centre de ce roman sans pour autant faire de ce livre une œuvre historique. On plonge directement dans leur vie comme si nous étions au plus près de leurs difficultés. Ce roman de 66 pages se lit vite et avec beaucoup de plaisir. Au travers des personnages, c'est aussi une manière de découvrir les qualités de l'auteur et de ses nombreuses connaissances au regard du culte. On peut également lui allouer une très bonne culture générale concernant les penseurs les plus célèbres lui permettant de faire de son personnage principal un professeur agrégé de philosophie.  

Les problèmes liés à la drogue font également partie du lot des difficultés à surmonter dans ce roman. Si cet éminent professeur de philosophie s'avère être un érudit fortement apprécié de ses élèves, il se retrouve malheureusement incapable de vivre sans sa dose de drogue quotidienne pour faire face à la dure réalité de la vie. On assiste alors à la terrible lutte de la dépendance sans compter les autres risques dont sont souvent confrontés les toxicomanes.

Les difficultés de la vie dans ce roman sont certainement celles de nombreuses familles et c'est ce qui le rend très prenant et très réaliste. Qui ne connait pas un couple où le mariage ne s'est pas terminé en divorce? Quels sont les nombreux parents qui ne se seraient jamais doutés que son enfant puisse se droguer un jour et qui finalement découvrent l'horrible vérité? Qui n'a pas un jour ressenti le besoin de se raccrocher à la foi ou en une croyance symbolique pour supporter les rudesses de la vie?

Toutes ces questions me sont venues naturellement car nous avons tous plus ou moins été confrontés à des phénomènes de ce genre, certes à des degrés plus ou moins différents.

Ce roman est excellent!

Le seul petit point négatif de cet ouvrage se trouve dans la nécessité de l'auteur à réitérer parfois un peu trop souvent certaines situations, certains mots. J'ai trouvé ces répétitions parfois un peu redondantes mais sans en entacher la profondeur de l'histoire de la famille Rebecca et du personnage principal Adam qui a laissé en moi une trace indélébile de ce roman et surtout de ce qui se déroule malheureusement bien trop souvent dans de nombreux foyers, car cette vie pourrait être la votre et ces prises de conscience sont ou seront peut être également les vôtres.

Et à une époque où la religion n'a jamais été autant mise en exergue, ce roman tombe à point nommé.

Note : 8,5/10

Et si vous souhaitez vous procurer "En plein coeur" d'Alain Rogard , le lien est le suivant : http://www.editions-melibee.com/catalogue/9782362525315-en-plein-coeur/

jeudi 19 février 2015

Loin de tout Tome 1 de J. A Redmerski




Loin de tout Tome 1
J. A Redmerski

448 pages
Editions Milady
Parution : 22 novembre 2013

Quatrième de couverture

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…


Malgré quelques réserves sur ce road trip improvisé de la part de Camryn, le personnage principal, ce roman est un vrai coup de cœur.

Je regrette en effet les motivations de Camryn que je trouve un peu boiteuses et qui ne justifieraient pas forcément la prise d'une telle décision, mais bon, la première partie de ce roman avec la rencontre d'Andrew dans le bus est un régal de lecture et on apprécie tout particulièrement le dialogue entre les deux principaux protagonistes.

Si au début on pense que tout va tourner autour de Camryn, finalement c'est presque tout le contraire, car on remarque que le personnage d'Andrew s'avère finalement beaucoup plus intéressant et donne au roman une direction nouvelle et sera à l'origine de tous les changements qui gagneront au fur et à mesure Camryn.

Personnellement, j'ai préféré cette première partie, où l'on assiste à la rencontre de deux personnes en proie à leur doute, un peu perdues et blessées à la recherche d'eux-mêmes plutôt que la romance qui naitra entre eux dans une seconde partie.

On apprécie également leurs échanges sur leur vision de la vie et de la mort et j'ai tout particulièrement été émue des différentes situations qu'Andrew se doit d'affronter.

Ce roman voit sa suite avec un second tome, Près de toi, et rien qu'en lisant la quatrième de couverture, on comprends déjà l'intrigue à venir et c'est un peu dommage. Toutefois je préfère en rester là et conserver l'image de cette fin de premier tome et ne pas lire le second qui n'a pas eu autant de succès (après lecture de plusieurs avis) et surtout beaucoup de lecteurs l'ayant lu conseillent vivement de s'arrêter à cette fin de premier tome et se faire sa propre suite personnelle.

En conclusion un roman sympathique où le style de l'auteur a été capable de me faire rire comme de m'émouvoir.

Note : 9/10

dimanche 15 février 2015

Principes du journalisme - Ce que les journalistes doivent savoir, Ce que le public doit exiger de Bill Kovach et Tom Rosenstiel

Principes du journalisme
Ce que les journalistes doivent savoir, Ce que le public doit exiger
Bill Kovach et Tom Rosenstiel
Traduit de l'américain par Monique Berry

384 pages
Edition Folio
Publication : 22.01.2015

Quatrième de couverture

Quels sont les principes clairs au fondement du journalisme et dont les citoyens sont en droit d'attendre le respect, pour vivre en êtres libres et autonomes? 

1. S'astreindre au respect de la vérité. 

2. Servir en priorité les intérêts du citoyen. 

3. Par essence, vérifier ses informations. 
4. Conserver son indépendance à l'égard de ceux dont on relate l'action. 
5. Exercer sur le pouvoir un contrôle indépendant. 
6. Offrir au public une tribune pour exprimer ses critiques et proposer des compromis. 
7. Donner intérêt et pertinence à ce qui est réellement important. 
8. Fournir une information complète et équilibrée. 
9. Obéir aux impératifs de sa propre conscience.



Je remercie une nouvelle fois toute l'équipe de Livraddict et les éditions Folio pour ce partenariat.

Cet ouvrage met en exergue les principes même du journalisme. Les auteurs Bill Kovach et Tom Rosenstiel évaluent et étudient les fondements de la presse avec une introduction riche d'histoire. On remonte le temps  et on découvre comment la profession de journaliste a évolué au cours des siècles. La visée de cet ouvrage est d'encourager les journalistes à décrire les valeurs de la presse et permettre aux citoyens d'y voir un journalisme œuvrant dans le respect des principes d'une presse libre et indépendante.

Le seul petit bémol de ce livre, c'est qu'il nous donne une vision purement américaine du monde journalistique. On aurait sans doute apprécié d'y voir une analyse comparative entre pays. Toutefois, même si les illustrations sont nombreuses et nous offrent qu'une vision américano-centriste, on peut facilement transposer les problèmes soulignés comme des faits valables dans le monde entier car en effet que ce soit ici ou ailleurs, aujourd'hui ou hier, les principes même du journalisme  sont plus ou moins les mêmes partout.

Entre théorie et pratique sur le terrain, ce livre se veut surtout être un excellent ouvrage pour débuter une réflexion sur le thème et permettre à tous lecteurs d'approcher le métier de journaliste avec justesse et franchise.  

Aussi, à l'époque d'une liberté d'expression entachée par les événements récents, ce livre tombe à pic et permet aussi de démêler les questions sous-jacentes et les sous-entendus. A l'heure où internet et où les réseaux sociaux font se multiplier les sources d'informations et de désinformations, face à toutes les nouvelles contraintes du monde moderne, la naissance de nouveaux enjeux questionne certainement déjà  le monde journalistique avec certainement la crainte de perdre les postulats de base de cette profession.

Note : 7/10


vendredi 13 février 2015

Un trouble de mémoire sur l'Acropole de Sigmund Freud




Un trouble de mémoire sur l'Acropole
Sigmund Freud
Editions L'Herne

98 pages
Parution : 28.01.2015



Quatrième de couverture


« L’après-midi de notre arrivée, quand je me trouvai sur l’Acropole et que j’embrassai le paysage du regard, il me vint subitement cette étrange idée : Ainsi tout cela existe réellement comme nous l’avons appris à l’école ! [...] S’il est permis de comparer de si petites choses avec des événements infiniment plus grands, Napoléon Ier, le jour de son couronnement à Notre-Dame, ne s’est-il pas tournée vers l’un de ses frères - je crois que c’était Joseph, l’aîné - en disant : « Que dirait Monsieur notre père s’il pouvait être ici maintenant ? » [...] Tout se passe comme si le principal, dans le succès, était d’aller plus loin que le père et comme s’il était toujours interdit que le père fût surpassé. » 

Sigmund Freud, 1936.


Je tiens à remercier toute l'équipe du site Babelio avec l'opération Masse critique ainsi que les Editions L'Herne.

Ce livre se présente sous la forme d'un petit carnet dans lequel on y découvre une lettre datant de 1936 de Sigmund Freud qui s'adresse à Romain Rolland, écrivain et prix Nobel. Freud l'admire et à l'occasion des soixante dix ans de Roman Rolland, Sigmund Freud lui écrit une missive dans laquelle il lui retrace un souvenir trouble survenu lors de l'été 1904 sur l'Acropole à Athènes accompagné de son frère cadet.

Ce petit carnet se lit très vite et s'adresse tout particulièrement à un public appréciant la psychanalyse tel que Sigmund Freud la percevait. Ni trop court, ni trop long, ce livre met l'accent progressivement sur les sempiternels thèmes abordés par Freud : les rêves, l'hypnose, la sexualité, le complexe d'Oedipe, mais également la télépathie avec pour supplique celle de l'occultisme.

Globalement, j'ai surtout eu le sentiment de revenir à mes années lycées lors des cours de philo avec un Sigmund Freud réitérant ses théories de base avec l'existence de l'inconscient et le rôle déterminant de la sexualité. Ce petit ouvrage concis et néanmoins à la portée de tous constitue une ouverture intéressante pour découvrir les points essentiels avec les postulats de base de la psychanalyse.

Pour les personnes qui désirent intégrer l'univers de Sigmund Freud sans risque de faire une overdose de textes lourds et indigestes, ce petit carnet est idéal dans son contenu.    

Note : 7/10

mercredi 4 février 2015

Dangerous Perfection d'Abbi Glines



Dangerous Perfection
Abbi Glines
260 pages
Editions JC Lattès

Collection : &moi
Traduit de l'anglais par Fabienne Gondrand
Parution : janvier 2015


Quatrième de couverture


Décidée à se libérer de son douloureux passé et de vivre enfin sa vie, Della entreprend un road-trip en solitaire. De passage en Floride, elle croise sur sa route le beau Woods. S’ensuit une nuit passionnée, une nuit qu’ils avaient prévue sans lendemain. 

Mais un coup du destin les réunit de nouveau quelques mois plus tard. Sauf que Woods doit se marier avec une riche héritière et que Della est encore trop fragile pour s’engager dans une relation. Pourtant, face à l’ampleur de leurs sentiments, il leur est difficile de garder leurs distances… 



Je tiens à remercier les éditions JC Lattès et l'équipe de Livraddict pour la découverte de ce roman d'Abbi Glines.

Si la lecture des deux premières pages m'a intrigué, j'ai été au contraire un peu déçue sur les cinquante suivantes et l'ensemble du roman ne m'a pas entièrement convaincu . J'ai tout de même pris plaisir à lire ce livre qui reste, de part le style de l'auteur, addictif.

On apprécie en effet la légèreté de l'écriture. Les personnages sont attachants. Les deux principaux protagonistes, Della et Woods évoluent au cours de l'histoire.

Si Della apparaît comme une fille naïve, l'auteur a eu l'intelligence de construire un passé trouble autour du personnage afin d'éviter au lecteur d'y voir une jeune femme justement  un peu trop crédule car c'est bien souvent ce que l'on reproche aux romans du même genre. On va la découvrir profitant au maximum de la vie trainant, malgré elle, un passé qui va malheureusement l'empêcher de mener à bien ses projets et surtout de prendre confiance en elle. Comme dans beaucoup de roman avec une dominante érotico-romantique, c'est la rencontre entre Della et Woods qui ne m'a pas vraiment séduite. Je l'ai trouvé trop facile et presque irréaliste surtout pour une femme comme Della, après ce n'est que mon point de vue. Possible que je n'aime pas la facilité dans les rapports amoureux mais je pense surtout que les mêmes scènes se répètent depuis le succès de la saga Fifty Shades of Grey et que la magie n'opère plus vraiment. Toutefois, j'insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un roman purement érotique. Il y a avant tout une histoire amoureuse qui va en découler même si le sexe reste fortement présent.

Quand à Woods, c'est le beau gosse, riche, un corps et un sourire de rêve, qui va faire chavirer le cœur de Della et qui va  surtout être lui-même surpris de voir sa vie aussi chamboulé par cette femme.

La plume d'Abbi Glines est accessible et se laisse lire facilement. L'histoire est simple mais ne m'a pas véritablement émue contrairement à d'autres romances où la puissance des sentiments est exprimée avec une telle force qu'il est impossible de ne pas pleurer. Ici, je n'ai rien ressenti si ce n'est que la curiosité d'aller jusqu'au bout de ma lecture car même si un roman ne me séduit pas, j'apprécie quand même d'en connaitre la fin.  

Note : 6.5/10