Petite présentation (par Cécile V.)

Petite présentation By Cécile V.

Ce blog, c'est celui d'une mordue de littérature. En effet, la lecture est ma passion et elle ne s'arrange pas avec l'âge pour mon plus grand plaisir.

Modestement, je souhaite juste démêler mes impressions, mes idées et mes suggestions qui me viennent lorsqu'entre mes mains, un livre s'achève, une dernière page se tourne, une histoire se finit et quand toute aventure de lecture prend fin. C’est alors que l’écriture rentre en jeu en tentant au maximum de trouver les mots justes, les tournures adéquates pour exprimer le fonds de mes pensées, de mes sentiments, de ce qui à mon sens aurait du être ou ne pas être. Bien évidemment, ce n’est qu’un humble avis qui ne se veut pas universel, ni juste, mais raisonné et pourquoi pas, vous apporter quelques bons conseils et pistes de futures nouvelles lectures.

Vous l'aurez sans doute compris, la lecture est un monde tellement à part, tellement supérieur que s’exercer à la critique n’est qu’une façon détournée de prolonger un instant cet événement hors du temps pour en jouir.

Verba volant. Scripta manent.

Nombre total de pages vues

mardi 29 septembre 2015

Le coup du sort de Laetitia Celerien (SP) en lecture commune avec le blog Crocbooks



Le coup du sort
Laëtitia Celerien

Service Presse

248 pages


Quatrième de couverture


Le coup du sort est une surprenante romance contemporaine. Cette histoire va croiser le destin de Katelyn, une brillante femme d'affaires New-Yorkaise de trente huit ans à celui de Matthew, un séduisant pompier nouvellement revenu en ville. Tout semble les opposer à part leur passé tourmenté qu'ils ne souhaitent pas voir resurgir et s'efforcent de camoufler au plus profond d'eux. Absolument rien ne les prédestinait à se rencontrer et pourtant, le sort s'acharne à les rapprocher et remet en question tout ce qu'ils pensaient être jusqu'à maintenant. Et si cette rencontre était bien plus qu'un simple hasard ? Se pourrait-il que leurs destins soient liés à tous les deux ? Vous êtes invités à le découvrir à travers l'incroyable force de leurs sentiments.


Le coup du sort, c'est avant tout une sympathique petite romance contée par les deux principaux personnages du livre. D'un côté on découvre Katelyn, une jeune femme d'affaire qui n'a d'yeux que pour sa prospère maison d'édition et sa fille Allison atteinte d'un grave maladie rénale. De l'autre, on fait la connaissance de Matthew, jeune et séduisant pompier, qui tente de refaire sa vie en expiant son chagrin et ses erreurs au travers de son boulot.

On passe de bons moments de lecture et pour un premier roman, je trouve que Laetitia Celerien s'en sort très bien.

J'ai juste remarqué dans les premières pages un petit soucis au niveau de l'utilisation des temps (passé et présent). Il n'y a rien de bien méchant, car l'écriture y est suffisamment agréable et  fluide pour nous procurer les émotions que l'auteure a su faire passer au travers de ses personnages.

Personnellement, je trouve le dénouement final bien ficelé quoique peu probable si l'on doit se détacher de l'aspect purement fictif de cette romance, mais nous sommes après tout dans un univers romanesque écrit avant tout pour nous faire rêver et nous faire croire que dans la vie, tout peu arriver, même les choses les plus improbables. 
Ce roman rejoint tous ceux qui ont su me transmettre des messages tant positifs que négatifs sur la vie et ses difficultés, et parfois, ils peuvent être les facteurs amorçant un changement dans notre propre existence.
Avec un travail de profondeur, je pense que ce roman aurait pu faire partie d'un de mes coups de cœur, toutefois je reste intimement persuadée qu'avec de l’expérience, Laetitia Celerien sera susceptible d’écrire de véritables pépites. Alors, merci à elle, pour sa confiance et pour m'avoir fait l'honneur de découvrir son roman. Je lui envoie tous mes encouragements pour un éventuel prochain livre.

Et enfin, je remercie Axelle-Rebecca Chrysalide du blog Crocbooks pour cette lecture commune.

Note : 8/10

L'avis d'Axelle-Rebecca Chrysalide du blog Crocbooks (http://crocbooks.jimdo.com/activit%C3%A9s-entre-blogueurs/lecture-commune-le-coup-du-sort-par-leatitia-c%C3%A9l%C3%A9rien/) : 

J’ai lu cette romance contemporaine dans le cadre de la deuxième lecture commune de Crocbooks. Cécile, du blog Ma Passion littéraire en 50 Nuances avait envie de s’envoler pour New-York afin de rejoindre Katelyn, Matthew et Allison, nous avons donc embarqué ensemble.
 
J’ai passé un agréable moment en lisant Le coup du sort. L’écriture est fluide et imagée. Elle se prête particulièrement aux descriptions urbaines.
 
Les personnages ont du caractère et j’aime ça ! Mais à mon sens, l’équilibre des émotions est instable. Les coïncidences qui rapprochent Katelyn et Matthew m’ont semblé  réalistes, tout comme la lente progression de leurs sentiments. Mais curieusement, la maladie dont souffre Allison la rend plus mature que les adultes à tel point que ça en devient déroutant. Le plus dérangeant à mes yeux a été la découverte des circonstances de la conception d’Allison. Cette histoire d’ADN, ne m’a pas empêché d’apprécier ni la suite ni la fin de l’intrigue mais c’est malheureusement ce que je retiens de cet ouvrage prometteur.
 
Mon avis est mitigé mais je suis certaine que la sincérité et l’ambiance feutrée des salles de concert séduira plus d’une lectrice, alors faîtes comme nous, venez visiter les gratte-ciel. 
 

Je remercie d’ailleurs Cécile et  Lætitia Célérien pour ce voyage !


Et si vous souhaitez vous procurez Le coup du sort de Laëtita Celerien, le lien est le suivant : 


jeudi 17 septembre 2015

Le Grand Mur Circulaire de Maurice LACAN aux Editions Mélibée


Le Grand Mur Circulaire
Maurice LACAN

Editions Mélibée
302 pages
Parution : 08.2015


Quatrième de couverture

Imaginons, dans un futur proche, une puissante métropole ouverte sur le monde, opulente et libre, totalement métissée, symbole d’un monde pacifique enfin unifié. Et dans cette métropole vivent des hommes et des femmes comblés, des vieillards fatigués mais heureux, et des jeunes gens heureux mais futiles. Tous partagent leurs loisirs entre la plage, les spectacles et les plaisirs. Ils voyagent beaucoup, piétinant le monde sans le voir.

Mais tout n'est pas parfait dans ce monde exemplaire. Des oligarques règnent dans l'ombre. Beaucoup d'hommes et de femmes misérables et méprisés ont été relégués dans le vaste périurbain. Derrière les apparences, la démocratie se défait et cède la place à une oppression douce.

Imaginons maintenant qu’une nouvelle et puissante vague migratoire, provoquée par la surpopulation, le saccage de la nature et les guerres, bouscule les frontières. Et que ces populations, venues du monde entier, s’amassent au pied d’un Grand Mur Circulaire que la ville s’est hâtée d’édifier pour les empêcher d’entrer dans son vaste territoire.

Nous commencerons alors à percevoir la complexité d’un monde qui s’unifie tout en se fragmentant sans cesse et s’abîme dans une crise dont on ne saisit pas encore l’ampleur.



A la lecture du titre de ce roman, Le grand mur circulaire, et de son synopsis, j'ai été séduite car je m'attendais à lire un genre nouveau de dystopie contée par un auteur français. Mais voilà, parfois, le titre d'un livre vous laisse songeur et vous imaginez passer d'agréables moments de lecture, et puis, vlan...,  c'est une grosse déception au fil des pages.

Le plus déconcertant ici, c'est la quasi-absence de dialogue entre les différents personnages que nous sommes amenés à rencontrer. J'ai lu ce roman parce que je ne voulais pas le refermer en n'ayant parcouru qu'un quart de son contenu, mais je n'y ai trouvé aucun plaisir, aucune émotion, et la narration y est longue et soporifique. Je me suis même perdue dans les différents personnages sans doute en raison de l'éloignement qu'il y avait entre moi et l'écriture de l'auteur qui a certes beaucoup de talent.

Malgré un style qui pourrait être agréable, je n'ai éprouvé qu'une sorte d'inconsistance et d'insipidité à ce récit qui n'a donc malheureusement eu aucune emprise sur moi.

C'est donc sur une note globale très mauvaise que j'ai difficilement terminé ce livre.

Je remarque que je suis en effet très dure dans ma critique, mais je dois avouer qu'il est tout aussi difficile voire plus, de donner un avis sur un livre qui nous a déplu. Je m'en excuse malgré tout et j'espère surtout qu'il trouvera ses fans.

Merci aux Editions Mélibée.


Note : 3/10

Et si vous souhaitez vous procurer "Le Grand Mur Circulaire" de Maurice LACAN, le lien est le suivant : http://www.editions-melibee.com/catalogue/9782362525919-le-grand-mur-circulaire/

OU



lundi 7 septembre 2015

Laugardagur en Islande de Mahlya de SAINT-ANGE


Laugardagur en Islande

Mahlya de SAINT-ANGE

Editions Mélibée
162 pages
Parution : juillet 2015


Comment fuir un compagnon brutal, alcoolique ? Comment reconstruire sa vie ailleurs ?
Le passé collera-t-il à nos pas irrémédiablement et saura-t-il irrémissiblement alourdir notre marche ? Comment choisir notre nouvel espace de paix, comment l’accepter ? S’il venait seul à se présenter sur notre route, sans que nous ayons le temps de l’analyser, pourrait-il nous emporter vers le bonheur ?
Jessica a un destin bousculé, pourtant elle croit au merveilleux. Mais le merveilleux ne se trouve pas sans risques à prendre. La nouveauté est parfois surprenante, inquiétante, mystérieuse.
Parviendra-t-elle à comprendre pourquoi l’homme chez lequel elle va travailler porte un masque et ne se montre presque jamais ? Elle le rencontre par hasard et il s’efforce, toujours très vite, de s’effacer de sa vue. Dans sa nouvelle maison, les miroirs sont interdits, comment savoir quel être vit ainsi ? Un ogre, un malade, un défiguré, un blessé de guerre ?
Jessica a quitté l’angoisse pour une ambiance très brumeuse, dans une Islande qui l’est plus encore. Parviendra-t-elle à défaire tous les nœuds de sa nouvelle vie et dans quelle perspective ?

«Laisse aller le passé et le passé te laissera aller.»
«Vis pour ce que demain va t’apporter et non pour ce qu’hier a su t’enlever.»
«J’ai toujours su que je rirais de mes larmes anciennes mais j’ignorais que j’allais pleurer devant mes rires d’hier.»
«Un jour, tu ne laisseras qu’un souvenir dans le cœur de certaines personnes. Fais en sorte de faire partie des bons.» (auteurs inconnus)
«On doit exiger de nous, que nous cherchions la vérité, mais non que nous la trouvions.» (Denis Diderot)




C'est avec beaucoup d'émotions que je ressors de cette lecture. Un grand merci à Julien pour m'avoir conseillé de lire ce roman coup de cœur.

Allez comprendre pourquoi certains livres agissent sur nous comme des aimants au point qu'il en est presque difficile de s'en dégager? Je me suis arrachée à cette lecture dans un état de sublimation avec le sentiment d'avoir plongé à chaque fois dans un décor forgé de roches volcaniques et d'eau salée où se mêlent mystères et secrets. 

Et que dire des personnages! Ils sont tous terriblement  attachants avec ce petit garçonnet, Loris, qui me fait tellement penser au Petit Prince avec son petit renard.

Jessica, le personnage principal, nous apparaît comme une femme pleine de sagesse avec qui nous aimerions parler des heures et des jours entiers. D'ailleurs, j'aurai tendance à penser que c'est toute la douceur et l'humilité de l'auteure qui transparaissent dans ce personnage.

Ce roman est un ravissement qui ne demandait qu'à faire son entrée en librairie. Une pépite, un bijou  d'émotions qui porte en lui toute la beauté de cette terre sauvage et puissante. L'auteure nous donne de bien belles leçons de vie dans son œuvre en abordant les thèmes du pardon, de la rancune et de l'amour de soi et des autres. Quelle complexité et surtout quelle surprise finale! Chut!

Dès les premières pages, la puissance de la plume de Mahlya de SAINT-ANGE s'impose ; elle est digne de la force de la nature qui règne dans l'immensité de cette "terre de glace". On apprécie les références faites à de grands auteurs, poètes ou écrivains, comme La Rochefoucaud, André Breton, etc. que l'auteure citent régulièrement dans son œuvre.

Un livre mystérieux qui fait également référence à de nombreuses croyances populaires d'Islande avec l'origine des elfes et des trolls et de la relation importante des gens du pays avec celles-ci. Magnifique !

Un immense coup de cœur pour ce livre dont vous ne sortirez peut-être pas indemne!

Merci aux Editions Mélibée.


Extrait d'un petit dialogue entre Loris et Jessica qui est tellement vrai :
- "C'est affreux d'être raciste, c'est se définir comme supérieur..."
 - Oui Loris, c'est vrai, le racisme est un ver qui ronge l'intelligence de certaines personnes..."


Note : 10/10

Et si vous souhaitez vous procurer "Laugardagur en Islande" de Mahlya de SAINT-ANGE, le lien est le suivant : http://www.editions-melibee.com/catalogue/9782362525704-laugardagur-en-islande/

OU